L'histoire de l'A.A.T.M

1967

L’association pour l’Accueil des Travailleurs et des Migrants (A.A.T.M) est une association Loi 1901, crée en 1967, à l’initiative des chefs d’entreprise de l’Aube, afin d’héberger des travailleurs venant principalement des pays du Maghreb.
A l’époque, les entreprises auboises avaient un grand besoin de main d’œuvre, que ce soit au niveau de la métallurgie, du bâtiment ou de la bonneterie.
Cette main d’œuvre étrangère était presque exclusivement masculine; se posait alors le problème de son logement. Pour répondre à ce besoin, plusieurs foyers furent construits, tout d’abord, à la Chapelle St Luc, puis à Romilly sur Seine et à Bar sur Aube.

1970’s

Dans le début des années 70, du fait du « regroupement familial  » et sous l’effet d’arrivée massive de personnes originaires du Sud Est Asiatique (boat people), il a fallu prévoir des logements pouvant accueillir des familles c’est ainsi que fut réhabilité un bâtiment du Foyer de Travailleurs Migrants de La Chapelle Saint Luc en Centre Provisoire d’Hébergement (C.P.H), foyer logement de 17 appartements.
En parallèle à cette action d’hébergement, l’A.A.T.M mis très tôt en place des activités d’accompagnement ou « pôle actions sociales »: aide à la résolution de problèmes administratifs, ateliers de socialisation, cours de français, soutien scolaire, etc…

1980’s

La construction de la centrale nucléaire de Nogent sur Seine entraina l’arrivée de nombreux ouvriers dans la fin des années 1970 début des années 1980.
En collaboration avec Mon Logis , I’A.A.T.M mis à la disposition des ouvriers de petits pavillons construits à Nogent et dans les villages environnants.
A la fin du chantier de construction de la centrale les pavillons furent récupérés par le bailleur et loués à des familles.

1990’s

L’expertise du travail entrepris auprès de populations étrangères incita « France Terre d’Asile » à nous contacter pour ouvrir dans le début des années 1990 des Centres d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA) dans le département de l’Aube.
L’ouverture de deux centres fut ainsi décidée l’un à La Chapelle Saint Luc dans les locaux du foyer logement et l’autre dans une partie des bâtiments du foyer de Bar sur Aube.
Deux autres CADA ont par la suite ouverts dans l’ancienne Région Champagne Ardenne au début des années 2000 à Langres (2002) puis à Charleville-Mézières (2003).

2013

Le vieillissement de la population du FTM originel de La Chapelle Saint Luc, cumulé à la vétusté des bâtiments, a conduit l’A.A.T.M à mené de 2013 à 2018 un projet de transformation de l’établissement en résidence sociale permettant d’offrir de meilleures conditions d’hébergement grâce à la création de studios individuels.
Le premier des trois bâtiments a été livré en janvier 2018.

2015

Face à l’afflux de migrants en 2015 et 2016, l’A.A.T.M a été sollicitée compte tenu de son expérience pour l’ouverture de Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO), principalement dans le cadre du démantèlement de la ville de Calais, intervenu en octobre 2016:
– CAO de La Liez en Haute Marne (Du 24 novembre 2015 au 29 février 2016)
– CAO Aube (Aix-Villemaur-Pâlis le 25 Mai 2016, Vendeuvre sur Barse le 17 Octobre 2016 et Bar sur Aube le 20 Octobre 2016)
– CAO Langres le 24 Octobre 2016
– CAO Chaumont le 15 Février 2018

2016

Depuis septembre 2016 l’Etat, via le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), et l’Action 12:
« Actions d’accompagnement des étrangers en situation régulière » du Programme 104 (Intégration et accès à la nationalité française), ainsi que Troyes Champagne Métropole par l’intermédiaire de son contrat de ville, ont fait confiance à l’A.A.T.M pour mener une nouvelle action d’apprentissage de la langue intitulée « cours de savoirs de base en français à visée d’insertion sociale » .
Cette action vise à dispenser environ 250 heures d’enseignement du français à un groupe composé d’une dizaine d’apprenants puis de les présenter à l’examen du Diplôme d’Etat en Langue Française (DELF).

2018

Enfin l’accompagnement de bénéficiaires d’une protection internationale a été confié à l’A.A.T.M en milieu d’année 2018 avec l’ouverture de deux services Accompagnement Dans le Logement et vers ‘Emploi des Réfugiés (ADLER) dans les départements de l Aube et en Haute Marne.

2019

L’A.A.T.M à ouvert un Centre Provisoire d’Hébergement en octobre 2019 dans les Ardennes, avec des logements sur les communes de Charleville Mézières, Nouzonville et Villers-Semeuse. 

2020

Transfert de l’HUDA AUBE Antenne d’Aix en Othe en novembre 2020. Les résidents ont été relogés sur les 2 autres antennes de l’HUDA AUBE, une partie sur l’antenne de Vendeuvre et la deuxième sur l’antenne de Bar sur Aube avec une augmentation de la capacité d’accueil dans chacune d’entre elle.